ASSOC’IN Jazz Accueil A propos de nous Agenda Artistes

Dominique

Fillon

                                                                                     
Dominique multiplie les collaborations artistiques et les projets personnels. Il exporte sa musique sur les scènes nationales et internationales. Il travaille actuellement à un nouveau projet...  Toute l’actualité de Dominique Fillon sur www.dominiquefillon.com 
Discographie…
2016 : Découvrez le premier album Home d'AkeDo. Ce duo interpreté par Akemi (violon) et Dominique (piano), vous fera voyager dans l'émotion d'un partage musical teinté de mélancolie et de féérie mélodique, à l’image de Haritzaldea. “Ce partage musical marie la délicatesse de la musique classique et la fantaisie du jazz. Cette alliance de deux styles musicaux et de deux instruments, le violon et le piano, est pour nous une évidence, un symbole d’ouverture”. D. F 2014 : Born in 68 est Enregistré par D.Fillon au Studio de la monesse, avec Laurent Vernerey, Jean-Marc Robin, Sylvain Gontard, Fred Soul. Invité: Yuji Toryama. Mixage: Guillaume Thomas et D.Fillon. Dominique Fillon a souhaité, avec cette nouvelle formation en quintet, composer une musique sans a priori. Il en ressort une douzaine de titres où les claviers électriques, les synthés et le piano se mélangent dans des styles musicaux divers qui convoquent la musique de son adolescence comme Franck Zappa et Ahmad Jamal et de la pop anglaise des années 60, 70 et 80 avec en tête de file : Pink Floyd, Elton John, Police…
2012 : Avec Francis Arnaud (batterie) et Kevin Reveyrand (basse), As It Comes est un bel album dont les airs se sifflotent obstinément au creux du coeur. Al Mood Samba, par exemple, clin d’oeil virevoltant à l’ami Al Jarreau. Dans ce bain de jouvence de l’histoire du jazz qu’est le trio piano/contrebasse/batterie, voilà un pianiste qui en profite pour nous signifier également qu’un morceau instrumental peut aussi être un chant… Et quand l’humeur de Dominique Fillon se fait plus mélancolique, c’est pour les beaux yeux d’une compagne japonaise (Song for Aké) ou alors en mémoire à Michel Pétrucciani (Letter to M), sans oublier le magnifique The Long Run tout en suspension sur les balais frissonnants de Francis Arnaud, lequel excelle également dans le final carrément climax de Détours. Cerise sur le gâteau, le fantasque et groovy Quiet the Cat qui nous rappelle à quel point le sens de la mélodie chevillé à l’âme n’exclut pas un travail sur l’interaction et l’architecture sonore des plus remarquables. As It Comes se donne de bout en bout les armes de la fraîcheur. Jazz Blog, L. Sapir
2010 : Avec le batteur Australien Nic Cecire et en invités la chanteuse coréenne Youn Sun Nah, le guitariste suédois Ulf Wakenius, le guitariste français Olivier Roman Garcia, Dominique Fillon nous convie avec ce deuxième album Americas à un très beau voyage, plein de délicatesse et de sensibilité…  Americas est un vrai voyage dont la musique est toujours le véhicule, occasion superbe de la rencontre des cultures d’aujourd’hui autour du pianiste et compositeur français.
2007 : Si la ligne droite entre deux points est le chemin le plus court, ce n'est pas forcément le plus beau ni le plus enrichissant. Les Détours sont toujours synonymes de découvertes, de surprises, de rencontres et parfois même d'erreurs qui ont pu offrir au monde les plus belles inventions... se perdre pour mieux trouver, au coin de la rue, l'aventure... Utiliser le jazz comme véhicule, pour visiter la musique latine de Paris à Rio, écouter, prendre son temps...
Piano solo - Duos Trios - Quartets Quintets
Dominique et Akemi Fillon - AKEDO avec F. Arnaud et L. Vernerey avec Larry Williams - Tribute to Al Jarreau avec S. Castry et J-P. Fanfant ©Eric Schaftlein
Né à la fin des années soixante, au Mans, Dominique Fillon  passe une enfance bercée par la passion de son père pour la  musique classique et le goût prononcé de ses trois grands  frères pour la pop-music À 11 ans, il découvre le piano et  commence à apprendre seul, à jouer, composer et chanter. Après plusieurs expériences dans des groupes de rock ou de  pop-rock, il rencontre, au Mans, deux pianistes de jazz :  Philippe Duchemin et Guislain Deppe. Il décide alors, à l’âge  de 17 ans, d’étudier le jazz à travers les standards et  commence à jouer dans tous les clubs de sa ville natale. C’est également à cette époque qu’il découvre la musique  brésilienne à travers Djavan, Tom Jobim, Joao Gilberto ou  Yvan Lins.  À 20 ans, après un court passage à l’American School of  Modern Music, il est engagé au « caf’conc’ » pour interpréter  un répertoire de jazz rock, de funk et de fusion. Il y fait des  rencontres décisives : Dave Weckl, John Patitucci, Paco Seri,  Scott Anderson, Etienne M’bape, Thierry et Jean-Philippe  Fanfant, Laurent Vernerey…  Ces rencontres lui permettent d’avoir accès aux milieux du  jazz, de la funk ou de la world music et d’enregistrer ou de  tourner avec Secret Talk, Bruce Johnson, Angélique Kidjo,  Michel Fugain, Bernard Lavilliers, Jimmy Cliff, Monica  Passos, Ladja, Lokua Kanza, Philippe Lavil, Sara Tavares,  Viktor Lazlo, Henry Dikongué, Eva Gambus, Geoffrey  Oryema...   En 2006, Dominique travaille sur les arrangements et la  réalisation du troisième album de Sanseverino. Il est  également  le directeur musical du projet  “Domtomfolies"  pour les Francofolies.