ASSOC’IN Jazz Accueil Grégory Ott Trio Greg Lamy quartet Matskat Stéphane Spira Bruno Bongarçon TRILOGIQU3 J-M. Robin "Réunion" Valérie Graschaire Contact

STEPHANE SPIRA

QUARTET

NEW PLAYGROUND 

C’est le parcours atypique d’un homme, né en 

1966, qui après avoir fait Maths Spé’ et être passé 

brillamment par une école d’ingénieur, s’est 

retrouvé aux débuts des années 90 en Arabie 

Saoudite pour exercer avec tout le confort moderne 

ses talents d’électronicien expatrié. A son retour 

pourtant, il choisit de tout abandonner et de sauter 

dans le vide pour accomplir son destin : devenir à 

temps complet « musicien de jazz ».

Comment ? En suivant un parcours «à l’ancienne», 

en autodidacte forcené. En refusant l’école de jazz 

pour se risquer à l’école « du » jazz. L’école de la 

nuit et des rencontres imprévues, de la tradition 

orale, des boeufs « after hours », des initiations 

amicales avec des musiciens forcément plus forts 

que lui.

Pourquoi ? Parce qu’à 18 ans, il avait vécu le choc 

d’écouter Miles dernière époque. Du coup, il 

s’engage avec avidité et détermination dans la 

découverte à rebours de toute l’histoire de cette 

musique.

Discographie...

New Playground nous fait découvrir Stéphane Spira dirigeant un quartet talentueux  composé du bassiste aguerri Steve Wood, du pianiste et claviériste Joshua  Richman, et du batteur Jimmy Macbride - qui a travaillé avec des légendes comme  Herbie Hancock et Wynton Marsalis.   Le groupe reflète un terrain musical débordant de richesses que Spira a découvert  depuis qu’il est arrivé à New York, il y a dix ans.  Avec New Playground, Spira  célèbre créativité et joie, reflet d’une vie musicale et personnelle riche et épanouie.  L’aspect autobiographique de l’album composé lors de sessions nocturnes, se révèle au gré de titres qui montrent  la capacité du musicien à être sentimental avec pudeur  et élégance.   Un jazz nourri de pulsions new-yorkaises, servi par des musiciens extraordinaires. Un album addictif, dès les premières mesures ! "Un album d'une sérénité époustouflante..." (l'ENA HORS LES MURS - France)  "Un très bel enregistrement" - Ô JAZZ ! Infos  "You will love the sound and the feel after just 4 measures!" Music Man Blog  “Un album d’une qualité et d’une tendresse infinie qui est un grand, très grand coup de coeur !” Thierry DocMAc, Bayou Blue Radio - Paris-Move  "New Playground marks that exciting moment when a gifted artist finds his definitive voice" - Honored and proud to be featured in November 2018 DOWNBEAT- Honoré et fier de figurer en pleine page de la mythique revue DOWNBEAT du mois de Novembre 2018 pour la sortie de NEW PLAYGROUND. In Between" - 2014 - Enregistré en quartet avec Glenn Ferris (trombone), Johnathan Blake (batterie), et Steve  Wood (basse). « Le titre "In Between" s'explique par le fait que j'ai fait pas mal d'allers et retours entre Paris et New-York durant ces  trois dernières années. La musique est donc le rendu de cette expérience entre les deux continents. Cependant, cet enregistrement est le premier new yorkais "dans l'esprit " même s’il y a un "twist" avec la présence de  Glenn Ferris (américain vivant à Paris) au trombone… Un parisien à New York et un américain à Paris… In between !”  S. Spira  “Stéphane Spira, saxophoniste au son unique qui à l'instar d'un Stan Getz, est capable d'extraire avec grâce toutes les  émotions musicales. On retrouve la subtilité, la poésie des compositions de Spira. Ici Trombonne et saxophone  dialoguent fiévreusement propulsés dans les hautes sphères par une rythmique implacable, un swing et un groove  uniquement tempérés par quelques balades somptueuses”. Fip Round About Jobim - 2012  STEPHANE SPIRA - soprano & tenor saxophones  ORCHESTRA "HYMNE AU SOLEIL":   Lionel Belmondo - direction, orchestration, arrangements, flute Philippe Gauthier- flute  Bernard Burgun - english horn Cécile Hardouin - bassoon Thomas Savy -  clarinet,  bass clarinet  François Christin -  french horn  Fabien Wallerand - tuba Sylvain Romano - bass Special Guest - Glenn Ferris -  trombone   (eu sei que vou te amar)  SPIRABASSI - 2009  STEPHANE SPIRA - Soprano & Ténor Saxophones- Compositions  GIOVANNI MIRABASSI - piano  Tenace est l’adjectif qui définit probablement le plus justement le caractère de Stéphane Spira. Un des rares jazzmen français à avoir commencé une carrière de musicien sur le tard. A 43 ans, il publie son deuxième album. Pour écrire cette page - dédiée à son père disparu en 2007- il a convié Giovanni Mirabassi, pianiste au parcours étincelant. Amis de longue date, leur étroite connivence engendre un climat intime propice à l’ouvrage. Stéphane Spira y révèle son amour de la composition et du chant et confirme qu’il est un artiste doté d’une rare personnalité, tout comme son partenaire. (Pascal Anquetil)

En 1994, il reçoit le premier prix d'arrangement et de composition lors du Gaume Jazz Festival en Belgique. En 1996, il crée son premier quartet avec le 

guitariste Jean-Luc Roumier. La composition devient dès lors sa passion, celle qui lui permet de conjuguer en toute liberté, sa verve mélodique avec sa science 

poétique de l’harmonie. A cette date il multiplie les relations. Il y a eu d’abord Bernard Rabaud qui l’a repéré lors d’un boeuf au Petit Op' à la glorieuse époque 

des « Nuits blanches ». C’est aussi au Petit Opportun que Stéphane a rencontré Michel « Mickey » Graillier. Le pianiste au lyrisme lunaire s’est pris tout de suite 

d’affection pour ce jeune saxophoniste plein d’ardeur et de désir d’apprendre. Il enregistre en 2006 un premier disque sous son nom : First Page (Bee Jazz) avec 

Olivier Hutman, Philippe Soirat et Gilles Naturel. En 2009, sort SpiraBassi  en duo avec Giovanni Mirabassi. Le choix du pianiste s’est imposé comme une 

évidence. Cet album sera dédié à son père Max disparu fin 2007, personnage haut en couleur, brocanteur fou de musiques. A partir de janvier 2010, Stéphane 

s'installe à New York, il revient régulièrement à Paris, et notamment pour enregistrer Round about Jobim avec Lionel Belmondo et sa formation « l’Hymne au 

soleil » qui sortira en avril 2012.  

2014 marque la parution de l’album In Between dont la musique (et le titre) reflètent 3 ans de va et viens entre Paris et New York. 

Enfin, l’album  New Playground (enregistré en quartet à New York) sort  en septembre 2018

© Nicolas Guillemot
Un album hommage aux compositeurs brésiliens et surtout  au plus grand d'entre eux Antonio Carlos Jobim. Dix titres  sont tirés du répertoire du maître, d'autres d’Edu Lobo et  d’Heitor Villa Lobos tandis que le saxophoniste signe les  thèmes "Maria Luiza" et "Round Abour Jobim". Le projet  ambitieux était de reprendre la musique populaire de Jobim,  lui même inspiré par des compositeurs français comme  Fauré, Debussy ou Ravel; en la traitant comme de la  musique classique. Les arrangements et la réorchestration  effectués de main de maître par Lionel Belmondo ainsi que  l'interpétation par son orchestre l'ensemble Hymne au soleil,  font de cette oeuvre un hommage brillant, inspiré et élégant. 
Une ballade jazz et classique aux accents brésiliens. Un appel subtil et mélodieux à la rêverie.  CLUB JAZZAFIP
Stéphane Spira